Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > REA, USC, USI : du nouveau !

REA, USC, USI : du nouveau !

Actualités du Samedi le 30 avril, 2022

REA, USC, USI : du nouveau !

Les décrets sur le nouveau régime des unités de soins critiques sont parus au JO le 26 avril 2022. Ce nouveau régime uniformise sur le territoire deux niveaux de soins critiques, la réanimation et les soins intensifs. C’est l’aboutissement d’un chantier piloté par la DGOS et débuté avant la pandémie avec les représentants des professionnels (CNP), des fédérations et des conférences.

Comme tous les décrets de la réforme des autorisations de soins, dont l’entrée en vigueur est prévue au 1 juin 2023, ils se déclinent en : (cliquez sur le décret pour le voir apparaître)

·       Un décret qui fixe les conditions d’implantation des soins critiques :

o   Définition de trois grandes modalités de soins critiques, pédiatrique, adulte et de spécialité (cardiologie, neurovasculaire et hématologie).

o   Définition des deux niveaux de soins critiques adultes (trois pour la pédiatrie) :

§  Unité de « Réanimation »

§  Unités de « soins intensifs polyvalents » (se substituent aux anciennes unités de soins intensifs et unité de soins continus). Selon le contexte de l’établissement, ces unités pourront n’être consacrées qu’à une seule spécialité comme la néphrologie, l’hépato-gastro-entérologie ou la pneumologie. Le regroupement d’unité de « réanimation » et de « soins intensifs polyvalent » contiguë constitue un plateau de soins critiques.

§  En sus, des unités « dérogatoires » de « soins intensifs polyvalentes » qui recouvrent les unités isolées, « non contiguë » d’une réanimation, et dont la permanence médicale des soins ne peut pas être assurée par des spécialistes dédiés des soins intensifs, anesthésiste-réanimateur ou médecine intensive.

o   Des conditions nécessaires à l’autorisation d’exercice de l’unité (en pratique : conditions nécessaires à la qualité et à la sécurité des soins) : notamment une autorisation de chirurgie pour le site et l’accès à la biologie, à l’imagerie, à un plateau technique

·       Un décret qui fixe les conditions techniques de fonctionnement des soins critiques :

o   Existence de secteurs identifiés (secteur d’hospitalisation, mais aussi accueil, bureaux, salles de staff…)

o   Equipements homogénéisé entre les unités de réanimation et de soins intensifs pour favoriser la flexibilité de l’offre, nombre de lits minimal des unités à la hausse pour sécuriser des équipes soignantes dédiées.

o    Equipes médicales avec leurs compétences selon le type d’unité, le jour et la nuit

o   Equipes paramédicales avec un ratio d’IDE, IDE puériculture et AS selon le nombre de lits et un élargissement avec l’intégration de kinésithérapeutes, psychologues 7/7 et en tant que besoins d’orthophonistes, psychomotriciens, diététicien, assistant social)

·       Un dernier décret fixe l’activité annuelle minimale en réanimation pédiatrique 

 

 

Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER