Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > PRÉAVIS DE GRÈVE : 02 Février 2022

PRÉAVIS DE GRÈVE : 02 Février 2022

Actualités du Lundi le 17 janvier, 2022

Nous avons déposé ce jour un préavis de grève pour le 2 Février 2022 demandant au Ministre de la Santé de renoncer à toute mesure visant à démédicaliser l’acte d’anesthésie, en l’occurrence le passage des IADE en pratique avancée recommandé par le rapport IGAS.

Vous êtes déjà très nombreux à avoir compris l’enjeu de ce rapport : la pratique avancée ouvre une voie statutaire qui est dangereuse pour le parcours d’anesthésie des patients ; ce transfert de responsabilité n’est pas admissible.

Il y a également beaucoup de réactions parmi les infirmiers anesthésistes qui voient dans la critique de la mesure une manœuvre d’empêchement dans leur projet d’évolution statutaire. Ces mêmes infirmiers anesthésistes, pour la grande majorité d’entre eux, ne souhaitent pas ce transfert de responsabilité qui est pourtant bien l’intention de la mesure.

Le SNPHARE rappelle qu’il soutient une reconnaissance statutaire des IADE, par exemple via la création d’un nouveau chapitre dans le Code de Santé Publique, hors pratique avancée, et qu’il soutient également une reconnaissance salariale à la hauteur de l’exercice des IADE. C’était un point d’accord avec les représentants des IADE (voir Communication commune SNPHARE – SNIA et la tribune commune CNP-ARMPO et représentations IADE).

Le ministre n’a pas voulu reconnaître qu’un travail en commun était nécessaire pour faire avancer la profession de concert et non en opposition. Il a pris le risque de perturber fortement les relations dans les équipes d’anesthésie et de baisser la qualité et la sécurité des soins pour nos patients.

Nous vous prions de ne pas vous mettre en conflit dur avec les infirmiers anesthésistes et de travailler comme nous l’avons toujours fait pour la sécurité des patients. N’oublions pas pour eux comme pour nous que le conflit de responsabilité est un piège. Le ministre est moins dans un objectif d’amélioration statutaire que dans une manœuvre électorale et les professionnels ensembles sont les mieux placés pour faire évoluer leur métier.

Nous lèverons ce préavis si le Ministre de la santé revient sur ses engagements de pratique avancée IADE et organise un calendrier de négociations avec l’ensemble des composantes représentatives de la profession. Les évolutions des équilibres professionnels doivent être concertées et consensuelles.

Pour l’heure, nous comptons sur votre mobilisation pour défendre notre spécialité, comme vous l’avez fait avec force en 2017. Nous vous en parlons sur les réseaux sociaux, suivez-nous.

Comment se déclarer en, grève ? retrouver l'information ici


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER