Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Communiqués de presse > Plate-forme revendicative du SNPHARE

Plate-forme revendicative du SNPHARE

Communiqués de presse du Jeudi le 28 mars, 2019

En ces temps de changements majeurs du système de santé français via Ma Santé 2022, le SNPHARE a travaillé d’arrache-pied afin de faire évoluer le métier de Médecin à l’Hôpital Public. 

En effet les changements sociétaux ont poussé notre Gouvernement à déconstruire entièrement le cursus des étudiants, les conditions d’installation et d’exercice, l’évolution de la carrière. Il est très probable que les pouvoirs publics veulent encore sacrifier un peu plus l’Hôpital dans sa mission de service public.

Les médecins veulent, avant tout, garder en ligne de mire la possibilité de soigner sans course au rendement, sans soucis d’optimisation. Ils rappellent également que si soigner est leur première exigence, ils ne veulent plus mettre leur santé et leur vie en danger à force de travail non règlementé.

Pour faire entendre leur vision de l’avenir et de la qualité de leur métier, ils ont besoin de dialoguer, de proposer et de créer le métier de médecin de demain.

Le SNPHARE a mis en place une réflexion enrichie par les enquêtes qu’il a développées et les idées de ses adhérents afin d’actualiser sa plateforme de revendications.

La diminution du temps de travail, afin de permettre un réel équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, est une demande forte, comme en témoigne l'enquête Actions Praticiens Hôpital dont le SNPHARE est membre fondateur. Les médecins réclament aujourd’hui une rémunération en rapport avec leurs compétences et les responsabilités qu’ils endossent. Il faut maintenant que les praticiens aient un rôle décisionnaire, au sein de l'hôpital dont la gouvernance a été laissée depuis trop longtemps à des administratifs qui côtoient rarement les patients. Il est grand temps que la démocratie entre à l’hôpital en permettant, au sein des unités, l’élection des chefs de service et de pôle, leur conférant une légitimité et développant une dynamique de pôle. Enfin, prendre en compte les risques psychosociaux avec la mise en place d'instances permettant prévention et traitement de l'épuisement professionnel dont l’accès systématique à la médecine du travail pour les praticiens.

Les 98 propositions de ce projet (dont certaines ont été déposées sur le bureau d’Agnès Buzyn depuis février 2018) posent donc trois grands principes :

  • Recréer l’attractivité de l’Hôpital Public grâce au maintien d’un statut modernisé comprenant l’amélioration des salaires ; à une formation continue obligatoire, claire et opposable au service ; à la sanctuarisation du travail d’équipe.
  • Création d’un contre-pouvoir médical avec une gouvernance plus démocratique, une vraie représentativité syndicale et une mise en lumière de la santé des médecins au travail.
  • Le métier d’anesthésiste-réanimateur est retravaillé dans son essence et sa projection dans l’avenir pour lui donner le sens auquel nous aspirons tous.

Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER