Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Communiqués de presse > NOTRE MINISTRE AURAIT-IL ENFIN ENTENDU LES PRATICIENS HOSPITALIERS ?

NOTRE MINISTRE AURAIT-IL ENFIN ENTENDU LES PRATICIENS HOSPITALIERS ?

Communiqués de presse du Vendredi le 11 décembre, 2020

« LA DGOS Y TRAVAILLE, LE BON SENS DOIT PRIMER ! »

NOTRE MINISTRE AURAIT-IL ENFIN ENTENDU LES PRATICIENS HOSPITALIERS ?

Ce jeudi 10 décembre 2020, une rencontre dans un format inédit entre le ministre des Solidarités et de la Santé et les médecins s’est déroulé sous forme d’un live, organisé avec le Conseil de l’Ordre des Médecins. À la suite d’une introduction du ministre louant le travail des médecins durant cette période COVID s’est déroulé un jeu de questions-réponses (lire le CP ci-dessous).

Lors du webinaire « live » du ministre Olivier Véran avec le Conseil de l’Ordre des Médecins, le jeudi 10 décembre 2020, la question des nouvelles grilles et du reclassement a été posée à deux reprises. Nous ne disposons malheureusement pas de l’enregistrement de la première réponse, qui restait dans le vague d’ailleurs. Merci à nos deux collègues d’avoir soulevé ces sujets.

Question d’un praticien hospitalier temps plein 13ème échelon depuis 5ans , sans activité libérale : Le décret n° 2020-1182 du 28 septembre 2020 modifie les grilles des émoluments des praticiens hospitaliers. Les « accords du Ségur » ne pénalise t-il pas les praticiens hospitaliers (PH) nommés avant le 1/10/2020 pour leur fidélité à l’hôpital public ? Leur durée de progression de carrière passe de 24 ans à 36 ans afin d’atteindre un nouveau dernier échelon à 66-67 ans.

Inscrits au régime général de la sécurité sociale, leur retraite est calculée sur les 25 meilleures années de rémunération : La durée de carrière minimale de 36 ans antérieurement retenue, devient in fine une durée de carrière nécessaire de 40 ans"

Question d’« Estelle » : Monsieur le Ministre êtes-vous sensible aux revendications de vos consœurs et confrères de terrain, titularisés avant le 01 10 2020, concernant cette perte définitive de quatre ans d'ancienneté et cette non-reconnaissance des services rendus et de nos expériences respectives dont nous essuyons l'affront de nos autorités via le décret n°2020-1182 du 28 septembre 2020 ? A quelle date les reclassements immédiats de tous les praticiens seront rétablis selon les critères identiques d’ancienneté ?

Réponse Olivier Véran : sur la question du reclassement en fonction des critères d’ancienneté, c’est la direction générale de l’offre de soin qui travaille cela, qui d’ailleurs consulte les organisations représentatives pour qu’on puisse aboutir rapidement. Moi, vous savez, j’ai la chance d’être un médecin de terrain dans cette magnifique maison qu’est le ministère, ça fait un moment que je me passionne de politique de santé, je ne dis pas que j’ai une connaissance absolue du monde de la santé, mais il y a une conviction que j’ai chevillée au corps, c’est que le bon sens doit primer. Et donc lorsqu’il y a des gens qui font leur travail et qui sont précieux – et on l’a vu dans la période – il faut tout faire pour simplifier leur vie. Donc nous verrons, mais j’y travaille.

 


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER