Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > Mouvement de grève le mardi 30 juin 2020

Mouvement de grève le mardi 30 juin 2020

Actualités du Jeudi le 25 juin, 2020

L’HOPITAL PRECHE DANS LE DESERT ?

(NOUS VALONS MIEUX QUE CA !)

Alors que nos revendications initiales pour le pilier 1 du Ségur (Ressources humaines et revalorisation des carrières) semblaient avoir été entendues, la réunion de ce mardi 23 juin a été une telle douche froide que l’ensemble des intersyndicales de praticiens hospitaliers et d’internes a décidé de quitter la réunion.

Aucun financement n’est prévu pour permettre la moindre avancée salariale.

Le SNPHARE a travaillé d’arrache-pied pour faire des propositions claires permettant de retrouver l’attractivité perdue de l’hôpital public :

  • un décompte horaire du temps de travail des praticiens, pour en finir avec le flou de la durée de la demi-journée
  • une nouvelle grille salariale du post-internat aux fins de carrières d’abord, de 5000 à 10000 euros nets mensuels,
  • la revalorisation de l’indemnité service public exclusif pour tout le monde à 1000 euros,
  • la reconnaissance de la pénibilité de la permanence des soins (5DJ pour 24h et une indemnité de sujétion de montant équivalent à celle des hospitalo-universitaires)
  • et enfin une vraie  reconnaissance du travail non clinique des praticiens.

Nos contributions aux piliers 2 (financement et investissement), 3 (simplification du quotidien) et 4 (territorialisation de l’offre de soin) sont aussi ambitieuses, pour une santé refondée, solidifiée et démocratisée, performante et égalitaire et sont également sur le bureau du Ministre. Va-t-il aussi les balayer d’un revers de main ?

A une semaine de la fin du Ségur, on nous propose un document gruyère, des propositions à étudier, des revalorisations probables sans aucun chiffrage et des mesures nébuleuses sur le temps de travail et le travail non clinique.

Nous voulions une revalorisation dès la première signature pour permettre aux jeunes praticiens de s’installer sereinement dans une activité publique, on nous propose « une première tranche en 2021 » !

Nous voulions l’amélioration des milieux de carrière par la reconnaissance de valences non cliniques lorsque les praticiens forts de leur expérience hospitalière s’engagent dans leur institution, dans la recherche ou dans l’enseignement, on nous dit : « C’est au programme » !

Nous demandions la reconnaissance de la pénibilité de la permanence des soins et l’augmentation de sa rémunération et on nous sort, comme il y a 5 ans :  « La structuration de la permanence des soins sera réévaluée par les ARS » !

Enfin le temps de travail du praticien, pierre angulaire d’une juste et véritable revalorisation salariale : « laissée de côté » !

Rien sur le choc d’attractivité promis à l’hôpital et ses personnels pendant qu’ils faisaient leur devoir lors de la crise au détriment de leur propre vie.

Nous espérions que les mesures proposées seraient à la hauteur de notre propre engagement. Ce n’est vraiment pas le cas aujourd’hui.

Consternation et colère ont pris le pas sur notre bonne volonté d’apporter à participer à cette ersatz de négociation. Nous demandons aujourd’hui une vraie négociation sur une enveloppe budgétaire pour mettre en place ces mesures.

Nous devons leur montrer que nous ne sommes pas dupes et affirmer notre colère. Le monde d’avant doit se terminer pour l’hôpital et les Français ont compris qu’il fallait aujourd’hui tout faire pour le préserver.

Le SNPHARE appelle donc à un mouvement de grève pour le mardi 30 juin 2020 et se désespère qu’une fois de plus, il faille engager le rapport de force pour se faire entendre.

 

Pour consulter les modalités pour se déclarer en grève, cliquez ici


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER