Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > MISE EN DANGER DE LA PERMANENCE DES SOINS NEONATAUX

MISE EN DANGER DE LA PERMANENCE DES SOINS NEONATAUX

Actualités du Jeudi le 17 janvier, 2019

CH BELVEDERE – ROUEN

Le SNPHARE a été interpellé à la fin de l’année par une de nos adhérentes, pédiatre néonatalogiste au centre hospitalier du Belvédère. Une décision arbitraire de sa direction et de l’ARS de Normandie a en effet décidé de transformer la garde de néonatalogie en « demi-garde demi-astreinte », alors que la maternité du Belvédère dénombre plus de 3200 naissances par an, et malgré des tentatives multiples de faire revenir à la raison la gouvernance (lettre des pédiatres à la direction, demande de RV à la direction, motion d’alerte déposée par l’ensemble de la communauté médicale à la CME).

Outre le danger que cette décision fait prendre aux nouveau-nés, cet établissement qui est déjà en difficulté pour maintenir la permanence des soins en anesthésie-réanimation va accroître la pénurie d’anesthésistes-réanimateurs, la réanimation néonatale en urgence leur revenant, alors qu’ils n’y sont que peu ou pas formés.

Le SNPHARE refuse de cautionner la mise en danger des nouveau-nés et des parturientes pour des raisons d’économies sur la permanence des soins et a demandé à la direction et à l’ARS de revenir sur leur décision au plus vite.

 


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Le rapport qui pique
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER