Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > MATERNITÉ DE CARCASSONNE : Les mères et les bébés en sécurité ... les anesthésistes-réanimateurs aussi !

MATERNITÉ DE CARCASSONNE : Les mères et les bébés en sécurité ... les anesthésistes-réanimateurs aussi !

Actualités du Jeudi le 15 décembre, 2022

Maternité de Carcassonne : les mères et les bébés en sécurité... les anesthésistes-réanimateurs aussi !

Le SNPHARE a été sollicité fin octobre par ses adhérents du CH de Carcassonne au sujet de la pédiatrie à la maternité de Carcassonne. Il s'agit d'une maternité de niveau IIa (accueil des bébés prématurés > 1500 g) pratiquant environ 1700 accouchements par an. Du fait de la pénurie de pédiatres avec une liste de garde à trous, il aurait été évoqué de manière assez sérieuse que les anesthésistes-réanimateurs assurent la pédiatrie en garde à la maternité.

Le SNPHARE a écrit à la direction et à l'ARS Occitanie afin de rappeler la compétence des anesthésistes-réanimateurs (AR) en pédiatrie, le risque de manque de moyens humains et la réglementation concernant les maternités :

  • la compétence des AR ne s'étend pas de manière obligatoire à la réalisation d'une réanimation néonatale
  • l'enquête CONTRAMAR réalisée par le SNPHARE il y a 4 ans objective déjà un manque de moyens humains en anesthésie-réanimation obstétricale ; rappelons qu'en dessous de 2000 accouchements / an, l'AR peut être chargé d'une activité de bloc opératoire / Rx interventionnelle en plus de l'anesthésie-réanimation en maternité.
  • le décret périnatalité de 1998 stipule clairement la présence obligatoire (sur place ou en astreinte) d'un pédiatre 24 h / 24 dédié à la maternité (salle de naissance + service)... imposant le cas échéant la fermeture temporaire de la maternité.

Le SNPHARE a insisté sur le fait que les AR ne devaient en aucun cas voir leur responsabilité engagée, de manière organisée, au-delà de leurs compétences et des moyens dont ils disposent.

Rapidement après ce courrier, une solution pour les premiers jours de novembre a été trouvée, qui semble se pérenniser y compris sur les vacances scolaires de Noël.

Si des adhérents du SNPHARE se retrouvent dans une situation analogue, non réglementaire et dangereuse, le SNPHARE a naturellement pour mission de les accompagner pour résoudre une situation locale.

Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER