Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > Grilles d’ancienneté et arrêtés de reclassement : un peu plus qu’un frémissement ?

Grilles d’ancienneté et arrêtés de reclassement : un peu plus qu’un frémissement ?

Actualités du Vendredi le 18 décembre, 2020

Grilles d’ancienneté et arrêtés de reclassement : un peu plus qu’un frémissement ?


À la veille des vacances scolaires, il semble que le sujet du reclassement des PH soit à l’ordre du jour au ministère. C’est en tout cas ce que nous comprenons de diverses allusions dans les réunions auxquelles nous assistons – Conseil Supérieur des Professions Médicales, modernisation du statut de praticien hospitalier et de contractuel – autant de sujets sur lesquels nous revenons rapidement vers vous.

Si en septembre nous nous opposions à un veto, nous entendons la semaine dernière le ministre Olivier Véran ouvrir une porte suite à « la question d’Estelle » vers une résolution du conflit, et ces derniers jours une forte rumeur circule quant à un arbitrage à l’étude sur l’intégration de tous les PH dans la nouvelle grille d’ancienneté.

Tout ceci, c’est grâce au battage médiatique que les syndicats ont fait, notamment le SNPHARE au sein d’Avenir Hospitalier/APH.
C’est également et surtout grâce à l’action de tous les PH qui ont envoyé des recours au CNG (à ce propos : vérifiez que vous recevez bien l’accusé-réception), et grâce aux CME qui, sous l’impulsion de leur président ou de leurs membres, ont voté une motion demandant le reclassement de tous les PH sur une seule grille d’ancienneté.

Ce n’est surtout pas le moment de lâcher : l’union fait la force, elle a permis que ce reclassement inique redevienne un sujet sur la table du ministre et qu’il s’engage à résoudre le problème des « PH qui font leur travail et sont précieux ».

C’est dans ce sens que nous avons déposé un préavis de grève illimité à compter du 11 janvier 2021 : nous comptons sur votre mobilisation !

Si nous sommes nombreux, nous ne pouvons que gagner. Le 11 janvier, ou même avant : il faut continuer à envoyer des recours contre les arrêtés de reclassement au fur et à mesure que vous les recevez (avec désormais une procédure simplifiée pour générer le pdf : https://www.recours-segur.org/ , merci à son auteur !), il faut continuer à stimuler vos CME pour envoyer des motions.

C’est ensemble que nous avons réussi à remettre le sujet sur la table.

C’est ensemble que nous arriverons à obtenir une reconnaissance de notre engagement fidèle dans l’hôpital public.

Le SNPHARE vous souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année.

Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER