Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > Docteurs Juniors en Anesthésie-Réanimation : règlementation et formule des recommandations pour notre spécialité.

Docteurs Juniors en Anesthésie-Réanimation : règlementation et formule des recommandations pour notre spécialité.

Actualités du Dimanche le 26 septembre, 2021

Les premiers internes en phase d’approfondissement vont arriver dans les services en novembre 2021.

Lors de la mise en place de la réforme du troisième cycle des études médicales, le SNPHARE avait souhaité fin 2018 faire un état des lieux de la pratique de seniorisation des internes en anesthésie-réanimation. Certains établissements avaient recours à des internes pour des gardes de senior d’anesthésie-réanimation, en seconde moitié d’internat. Cette pratique était autorisée par un arrêté du 6 novembre 1995, uniquement dans les centres non universitaires, sous la responsabilité du chef de service et sous l'autorité administrative du chef d'établissement. 

Cette enquête, adressée à tous les praticiens hospitaliers de la spécialité, mais aussi aux internes via le Syndicat National des Jeunes Anesthésistes-Réanimateurs, avait révélé que la seniorisation ne respectait pas toujours le cadre légal et les conditions de sécurité requises.

Le Conseil National Professionnel d’anesthésie-réanimation avait mandaté le Collège National des Enseignants d’Anesthésie Réanimation pour constituer un groupe de travail regroupant praticiens hospitaliers, universitaires et internes. 

La seniorisation hors cadre réglementaire n’avait pas été abordée par ce groupe de travail, mais il a été formulé des recommandations pour garantir la sécurité des prises en charges et la qualité de la formation lors de la dernière phase de l’internat.
Les recommandations de ce groupe de travail vont au-delà des textes règlementaires. Ainsi, il est demandé une intégration progressive de l’interne, avec des objectifs à atteindre avant l’autonomisation. En anesthésie, le travail sur plusieurs salles ou sur un site isolé est à proscrire. En réanimation, le nombre de lit par interne doit faire l’objet d’une concertation locale.

Un suivi du parcours de l’interne autonomisé doit être fait en impliquant les praticiens qui les encadrent au quotidien.

Nous vous invitons à lire attentivement le document de synthèse joint, édité par le CNEAR en janvier 2021, qui rappelle la règlementation et formule des recommandations pour notre spécialité.


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER