Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Actualités > Développer un plan d’attractivité conjointement entre syndicat médical et direction hospitalière, sans recours à la grève : l'exemple du CHU de St-Etienne

Développer un plan d’attractivité conjointement entre syndicat médical et direction hospitalière, sans recours à la grève : l'exemple du CHU de St-Etienne

Actualités du Jeudi le 01 mars, 2018

Les mesures d’attractivité pour l’anesthésie-réanimation, instaurées au CHU de St-Etienne par le Directeur Général précédent ont été remises en cause par le nouveau, car ces mesures flottaient dans un vide juridique.

Le SNPHARE, à travers son délégué local, entouré de jeunes médecins a donc engagé des discussions avec l’administration pour éviter aux jeunes collègues, une perte de salaire, lors de leur changement de statut. Un accord a été trouvé avec la prime d’engagement dans la carrière hospitalière pour les jeunes médecins anesthésistes-réanimateurs pour 2018 et un engagement de demande auprès de l’ARS, est prévu pour les postulants  en 2019.

D’autre part, le Directeur Général est prêt à réfléchir avec les praticiens sur la mise en place du temps continu, comme au CHU de Grenoble ou d’Amiens, dans la mesure où il constitue un facteur d’attractivité supplémentaire pour l’anesthésie-réanimation.
 

Développer un plan d’attractivité conjointement entre syndicat médical et direction hospitalière, sans recours à la grève, est possible, lorsque les interlocuteurs souhaitent un fonctionnement hospitalier optimal et partagent les mêmes valeurs du service public.
 

Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER