Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Communiqués de presse > APRES LA VAGUE, LA TEMPETE SE LEVE

APRES LA VAGUE, LA TEMPETE SE LEVE

Communiqués de presse du Jeudi le 15 octobre, 2020

APRES LA VAGUE, LA TEMPETE SE LEVE

Ce 15 octobre l’hôpital public se mobilise une nouvelle fois pour sa survie. Pourquoi ?

COMMUNIQUE DE PRESSE du 15 octobre 2020

À l’heure d’un deuxième raz-de-marée, la colère des hospitaliers gronde ; on peut égrener les raisons de cette colère…

  • Des soignants – paramédicaux et médecins - fatigués, désabusés, en insécurité sur leur lieu de travail, pressurisés par les besoins de présence au prix de temps supplémentaire de travail et de suppression de congés…  même en surpayant des congés non pris, on ne soignera ni l’épuisement physique, ni la démotivation, ni le temps que l’on n’a pas passé avec sa famille, ses enfants, ses amis, tout ça pour combler une pénurie en « ressources humaines » organisée de longue date.
  • Des formations expresses de personnel au mépris des connaissances acquises tout au long des études et de l’expérience au sein d’une équipe !
  • Un Ségur mascarade qui ne répond pas aux besoins des personnels hospitaliers médicaux et paramédicaux malgré les « millions » jetés à la figure de l’opinion publique, et la fermeture du dialogue social avec l’exclusion d’une majorité des représentations syndicales au comité de suivi du Ségur…

Ces mesures qui vont de mal en pis mettent en jeu le pronostic vital de l’hôpital.

Alors que la marée COVID monte, le SNPHARE attend une politique de santé autre qu’une aumône de circonstance. C’est d’une vision à long terme que l’hôpital public a besoin.

L’hôpital public se vide de ses professionnels de santé, y compris de ses médecins. L’attractivité des métiers de l’hôpital a été un sujet balayé du Ségur.

Le SNPHARE exige une amélioration franche et rapide des conditions de travail des praticiens hospitaliers : reconnaissance du travail - décompte de leur temps de travail, valorisation à hauteur de leurs compétences et responsabilités - et de la pénibilité de la permanence des soins.

Le SNPHARE soutient le mouvement du 15 octobre : l’hôpital est un tout, il ne peut fonctionner sans moyens matériel et humain.

Le SNPHARE demande au Ministre de la Santé de construire aujourd’hui un hôpital fort et pérenne qui saura supporter tous les aléas sanitaires auxquels une société peut être confrontée.

Il est temps de d’investir dans le patrimoine humain.


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER