Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateur Elargi

Accueil > Communiqués de presse > Le ministre s'engage à préserver la sécurité de l'anesthésie

Le ministre s'engage à préserver la sécurité de l'anesthésie

Communiqués de presse du Mardi le 25 janvier, 2022

Le ministre de la santé cède à la demande de médecins anesthésistes-réanimateurs

 ​

Le 10 janvier 2022, contre l’avis unanime des représentants médicaux de l’anesthésie réanimation (Conseil National Professionnel (CNP) et ses composantes : société savante, collège des enseignants, syndicats publics et libéraux), le Ministre des Solidarités et de la Santé annonçait l’intégration des infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat (IADE) au dispositif de pratique avancée. Le désaccord touchait au principe de transfert de responsabilité de l’anesthésie du médecin vers un IADE, inhérent à la définition législative de la pratique avancée.

Pour cette raison, le SNPHARE a déposé un préavis de grève pour le 2 février 2022, afin de maintenir les décrets structurants de l’anesthésie 1 2 qui garantissent la qualité et la sécurité des soins en anesthésie. Ce lundi soir 24 Janvier 2022 le ministre des solidarités et de la santé, à la demande du CNP d’Anesthésie-Réanimation-Médecine Périopératoire, précise par écrit les engagements qu’il a pris lors des échanges du 10 janvier et du 17 janvier 2022 :

Le SNPHARE prend acte que le transfert de responsabilité est une éventualité qui sera écartée des discussions qui auront lieu dans les prochaines semaines sur l’évolution statutaire des IADE.

Le SNPHARE réaffirme que la position du médecin anesthésiste réanimateur est centrale sur la totalité du parcours anesthésique du patient et que son autonomie médicale lui permet de ne pas prendre en charge plusieurs interventions s’il juge que la sécurité des patients n’est pas assurée.

Le SNPHARE restera très vigilant quant au respect de cet engagement lors des travaux sur l’évolution statutaire et les compétences des IADE. Il veillera également à ce que cet engagement soit respecté par les ministres de la santé à venir.

Dans ces conditions, le SNPHARE lève son préavis de grève du 02 février 2022 ; mais conscient de la fragilité des décrets, il se laisse la possibilité de le redéposer en cas d’évolution défavorable des concertations multilatérales sur la reconnaissance statutaire des IADE, si celles-ci contreviennent aux principes fondateurs de la pratique de l’anesthésie et à la sécurité des soins.

[1] https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000549818
[2] https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000034166859

 


Télécharger le PDF
Envoyer :
Imprimer :

Commentaires

Nos derniers tweets
Retrouvez-nous sur Facebook
Projet du SNPHARE
Abonnez-vous à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité

en entrant vos cordonnées ici

Victime, Agression, injustice ?

RESTEZ INFORMÉ, INSCRIVEZ-VOUS AU SNPHARE

ADHÉRER